OKuDa San Miguel, le street-art arc-en-ciel

Né en 1980 à Santander, dans le Nord de l’Espagne, le street artist OKuDa San Miguel débute sa carrière en 1997, en peignant de vieilles usines désaffectées et des chemins de fer abandonnés dans sa ville natale.

Désormais, OKuDa sillone le monde pour colorer les murs des immeubles, édifices, églises abandonnées. Etats-Unis, Russie, Inde, Luxembourg… : il crée des œuvres d’art uniques et surréalistes, pétillantes de couleurs, dans des lieux toujours inattendus. Si ses créations paraissent légères et positives au premier abord, elles dénoncent en réalité la trompeuse liberté du capitalisme.

landscape from #Reinoso @aytoreinosa / ❤️➕➕➕Reinosa. Cantabria. Spain

A post shared by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on

las june in Esch. Luxemburg @kufasurbanart +++

A post shared by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on

another view of my #kaosstar wall at @vondomslu Miami. Florida. USA +++

A post shared by OKUDA SAN MIGUEL (@okudart) on

Vous pouvez également retrouver ses dernières recherches plastiques et conceptuelles, œuvres sur toile et sculptures, dans le cadre de l’exposition « The Dream of Mona Lisa » à l’Adda & Taxie Gallery, 35 Avenue Matignon, à Paris, du 17 juin au 29 août 2017 (attention, c’est fermé le lundi…)

Si vous avez manqué l’expo, vous pouvez toujours retrouver sa Joconde de 50 mètres de haut sur un mur au 7, place de Vénétie, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

Retrouvez toutes ses créations sur son profil Instagram et sur son site officiel.

Partager

Du fait du renouvellement régulier des gammes et des collections, les liens présentés dans cet article peuvent à tout moment se trouver brisés.